Connexion

Les Kystes ovariens


Bénins :

Il existe deux types de kystes bénins : Les kystes fonctionnels dus au fonctionnement de l’ovaire (ovulation) et les kystes organiques. On parle de kyste lorsque la formation qui est dépistée, le plus souvent à l’échographie, mesure plus de 3cm.

Les kystes fonctionnels :

Les kystes fonctionnels sont en général remplis de liquide donc apparaissent noirs à l’échographie. Ils peuvent parfois être hémorragiques et prendre un aspect différent. Ils sont dépistés au moment d’une échographie devant des douleurs abdominales. Un contrôle de l’échographie après trois mois permettra de s’assurer de leur disparition. Le kyste organique quant à lui ne disparaitra pas.

Ces kystes sont parfaitement bénins et ne doivent pas être opérés. Si des kystes se reforment trop souvent et sont à l’origine de douleurs, une pilule contraceptive bloquant l’ovulation peut être proposée à la patiente.

Ils peuvent parfois être hémorragiques et exceptionnellement nécessiter une chirurgie coelioscopique en urgence si le saignement est très abondant.


Les kystes organiques:

Ils sont également bénins mais ne disparaissent spontanément. Il en existe plusieurs types. Ils peuvent grossir, se tordre ou exceptionnellement se rompre. Parfois l’aspect échographique permet de déterminer le type de kyste. Une IRM peut complèter le bilan mais n’est pas systématiquement nécessaire.

Il peut s’agir d’un kyste endometriosique, d’un kyste séreux (liquide comme de l’eau), d’un kyste mucineux (qui contient du mucus) ou d’un kyste dermoïde (qui peut contenir du sébum, des poils et cheveux et parfois des dents…).
Ces kystes peuvent être opérés, selon les symptômes et leur taille.

L’intervention a lieu en coelioscopie le plus souvent, et consiste en général à enlever seulement le kyste en laissant l’ovaire en place, surtout si la patiente est jeune. L’intervention permettra de traiter le kyste et également de l’analyser afin d’avoir une certitude diagnostique.

Cancer: voir l'article CANCEROLOGIE

Border line :

Il arrive que les kystes ovariens ne soient ni cancéreux ni parfaitement bénin. Ces kystes ont parfois des caractéristiques icorscopiques pouvant les rapprocher du cancer. Ils sont appelés Border Line. Le pronostic est très bon  et elles peuvent survenir chez des patientes jeunes. Ils se traitent presque uniquement par chirurgie, la chimiothérapie est exceptionnelle. Après le traitement les patientes sont surveillées par échographie et marqueurs tumoraux.

Des blocs opératoires multidisciplinaires modernes et équipés

Au sein de ces  blocs travaillent ensemble des équipes de chirurgiens digestifs, d’anesthésistes, de chirurgiens urologiques, gynecologiques, orthopédiques, vasculaires.....

 

Vous allez être opérée

Renseignements pratiques, conseils et réponses aux questions fréquentes se trouvent dans le ...